English
Page précédente Haut de page Télécharger cet article ( Format PDF )

Le jeu d’échecs dans les classes du primaire : un moyen ciblé pour développer les habiletés des garçons en résolution de problèmes

Chess in the classroom – a game targeted to boys’ problem-solving skills

Dominic Voyer, Université du Québec à Rimouski campus de Lévis, Canada

Michel Rousseau, Université du Québec à Trois-Rivières, campus de Québec, Canada

Thomas Rajotte, Université du Québec à Rimouski campus de Lévis, Canada

Viktor Freiman, Université de Moncton, campus de Moncton, Canada

Jim Cabot-Thibault, Commission scolaire René-Lévesque, Canada

doi:10.18162/fp.2018.440

Résumé

Dans cette recherche , nous avons voulu vérifier si l’apprentissage du jeu d’échecs à l’école peut avoir un effet sur le développement des habiletés en résolution de problèmes mathématiques des garçons. Pour ce faire, pendant deux ans, nous avons donné des leçons à partir du contexte que procure le jeu d’échecs à 87 garçons du deuxième cycle du primaire. Des analyses répétées multiniveaux ont été menées à la fin de l’étude. Les résultats des analyses dégagent que les garçons ayant participé à l’intervention ont obtenu de meilleurs résultats en résolution de problèmes qu’un groupe témoin formé de 98 garçons.

Abstract

In this research, we wanted to test if learning and practicing chess game during school hours may have an effect on boys’ mathematical problem solving skills. We have provided chess lessons for two years to 87 boys and 98 other boys took part of the control group. Multilevel repeated analyzes were conducted at the end of the study. Results show that boys who received chess lessons scored better in mathematical problems solving than boys from the control group.

Mots-clés

Résolution de problèmes mathématiques, apprentissage du jeu d’échecs, réussite des garçons.

Pour citer cet article

Voyer, D., Rousseau, M., Rajotte, T., Freiman, V. et Cabot-Thibault, J. (2018). Le jeu d’échecs dans les classes du primaire : un moyen ciblé pour développer les habiletés des garçons en résolution de problèmes. Formation et profession, 26(3), 94-108. http://dx.doi.org/10.18162/fp.2018.440